Entreprise: conseils d’expert pour s’implanter au Maroc


Les relations économiques entre la France et le Maroc sont connues de longues dates. Pourtant si le pays semble en plein boum économique, il n’en est pas moins "un marché à forte concurrence” nous explique Cherafa Chebani Directrice du pôle chambre Française de Commerce et d'Industrie Marocaine à l’occasion de la journée Maghreb organisée par la CCI Occitanie.

Mme Cherafa Chebani Directrice du pôle chambre Française de Commerce et d'Industrie Marocaine.

Le conseil qui a largement été commenté lors du rendez vous des entrepreneurs de la journée Maghreb organisée par la CCI Occitanie c’est bien la patience ! En effet Cherafa Chebani Directrice du pôle Chambre Française de Commerce et d'Industrie Marocaine prévient « il sera nécessaire de se déplacer régulièrement ». Mieux vaut donc avoir du temps et « être à l’aise financièrement » lorsqu’un entrepreneur se lance dans l’aventure Marocaine.

En effet si le marché Marocain peut à terme devenir pour l’entreprise sa succursale pour conquérir le marché Africain, il n’en reste pas moins très concurrentiel. Le Maroc possède une économie ouverte où le commerce représente les ¾ du PIB (Produit Intérieur Brut).

Il faut également savoir que le royaume exporte essentiellement du textile, des composants électriques, des engrais, des agrumes ainsi que des légumes. A l’inverse, le Maroc importe du pétrole brut, des équipements de télécommunications, du blé, du gaz ainsi que de l’électricité.

Le royaume a conclut des accords de libre-échange avec les Etats Unis, la Turquie, la Tunisie, l’Egypte, la Jordanie et consolide actuellement ses accords de coopération commerciale avec l’Union Européenne.

Source: www.ecomnewsmed.com


Fmt@2020 Copyright