Le top 6 des universités où il faut étudier pour devenir milliardaire


Où faut-il faire ses études quand on veut devenir riche ? Réponse dans le Times Higher Education : le mensuel britannique a classé les établissements par lesquels sont passées les plus grosses fortunes du monde.

Dans quelle université faut-il faire ses études pour avoir les meilleures chances de gagner beaucoup, mais vraiment beaucoup d’argent ? Quels sont les établissements d’enseignement supérieur qui forment les super-riches ?

Pour le savoir, prenez le classement Forbes 2016 des 500 hommes les plus riches du monde (il s’agit bien, à 90 %, d’hommes !). Faites la liste des universités dont ils sont diplômés – à supposer qu’ils aient un diplôme. Puis classez-les à la fois en fonction du nombre d’anciens élèves présents dans le classement Forbes et de leur fortune estimée.

Vous trouvez l’exercice fastidieux ? Rassurez-vous, le Times Higher Education l’a fait pour vous.

Et voici le top 6 du classement auquel il est parvenu :

1. Harvard 2. Columbia 3. Stanford 4. Cornell 5. Université de Pennsylvanie 6. Yale

Une liste sans surprise, dominée par les établissements de l’Ivy League, le groupe des 8 meilleures universités privées américaines. Oxford, l’université non américaine la mieux placée dans ce classement, figure au 12e rang avec 4 diplômés milliardaires, suivi par l’Ecole polytechnique de Palaiseau (d’où sort Bernard Arnault, 14e fortune mondiale). Un établissement aussi prestigieux que la London Business School est relégué au 15e rang.

Harvard totalise 35 anciens étudiants au classement Forbes (dont l’ex-maire de New York Michael Bloomberg, 8e au classement Forbes).

C’est plus que les trois établissements suivants rassemblés : Columbia et ses 12 diplômés (dont Warren Buffett, 3e), Stanford et ses 10 anciens étudiants (dont Larry Page, 12e), Cornell et ses 9 anciens élèves.

La surprise, pour le Times Higher Education, vient du nombre de super-riches n’ayant pas le moindre diplôme universitaire :

Bill Gates, fondateur de Microsoft, et Mark Zuckerberg, créateur de Facebook, respectivement 1er et 6e au classement ‘Forbes’, font partie de ces étudiants qui ont quitté Harvard sans diplôme. Larry Ellison, le cofondateur d’Oracle, 7eau classement ‘Forbes’, est dans le même cas, tandis que le deuxième homme le plus riche du monde, le magnat espagnol Amancio Ortega [créateur de la marque de vêtements Zara et fondateur du groupe textile international Inditex], a abandonné l’école à 14 ans.”

Source: www.courrierinternational.com


Archives de nos articles

Fmt@2020 Copyright